Mot du président

Bonjour  à tous.

Je suis Jean Jonas Kouadio originaire de la Côte d’Ivoire, pays d’Afrique de l’ouest.

Je suis président directeur général de l’ONG EVS entendez par là (Eco Vélo Santé) crée il y a de cela (03) trois ans environs.

Par ailleurs, je suis aussi entrepreneur social depuis une quinzaine d’année et j’ai fondé l’entreprise proshop bikes qui englobe tout ce qui rapproche du vélo et de sa pratique globale. ProshopBIkes fait de l’import-export de vélo de tout type et d’équipement. Au fil des années passées, cette entreprise a su s’imposer et devenir leader sur le marché ivoirien. Alors pour se rapprocher de sa clientèle, ProshopBIkes compte :

  • Trois magasins de vente
    • Adjamé (Le premier magasin ouvert en 2008)
    • Yopougon (Qui comporte un entrepôt ouvert en 2016)
    • Cocody (Celui de Cocody Riviéra golf)
    • Trois boutiques de vente à l’intérieur du pays
      • Yamoussoukro
      • Dimbokro
      • Kogogho
      • Toumodi
  • Un site web : www.veloboutique.ci

ProshopBIkes c’est trois conteneurs de vélo par an et des milliers de ventes de vélos et d’équipements en détails et en gros.

D’où suis-je partis ?

A peine âgé de 17 ans, j’ai été forcé d’arrêter l’école au lycée faute de moyens financiers. Par la suite, je me suis lancé dans la vie professionnelle car en dépit de l’école, il fallait bien que je m’occupe et bien sûr gagner de l’argent. Après tout , cela ne ferait que soulager un temps soit peu ceux qui me soutenaient déjà comme ils le pouvaient.

Pris dans une boutique de vente en tant que journalier, je gagnais assez difficilement ma vie il faut le dire. Ma passion pour le vélo et le free-style BMX (Discipline qui consiste à faire des figures spectaculaires avec le vélo), me pousse à intégrer un groupe et d’apprendre. Les entraînements se faisaient chaque Dimanche et c’est ce jour que nous recevions notre fournisseur.

Quel déclic ?

En effet, ce fournisseur nous livrait des vélos et des équipements pour la pratique de notre sport. Tout se passait bien jusqu’au jour où nous lui passâmes une commande qui prit plus d’un mois sans être livrée. Notre curiosité et les questions qu’on se posait face à cette situation  nous fîmes découvrir qu’en réalité ce monsieur ne faisait qu’acheter les vélos dans le pays voisin (le Ghana) pour nous les revendre à des prix exorbitant. Des prix qui frôlaient même la surenchère. Voici le déclic.

Il fallait que j’y aille. Je voulais aller découvrir ce monde, ce pays, ce marché qui permettait à notre fournisseur de nous approvisionner et de se faire du profit.

Le voyage qui va tout changer.

Nous étions dans le mois de Novembre et je me sentais enfin prêts à me lancer dans cette aventure. Je trouve un ami qui accepte de me suivre dans cette aventure. C’est ainsi que nous avons entrepris le voyage vers ce que j’ai appelé ‘’Le voyage qui va tout changer’’.
Pendant ce voyage, je découvre ce marché. Des vélos par centaines. De toutes marques, couleurs, qualités et modèles. Je suis subjugué par ce que je vois. Je me crée des contacts et conclus quelques achats. Ce fut le début d’une longue suite de voyages qui m’a permis de créer un vaste réseau de vente local à partir de la maison. D’un premier magasin de vente et de réparation, nous dirigeons une file de trois magasins et engrangeons des milliers de vente par an.

Quelles actions ?

Partant de 2 collaborateurs pour le premier magasin que j’ouvre en 2015, notre équipe compte à ce jour 5 salariés et 10 contractuels, 3 stagiaires.
Ainsi, nous recrutons des jeunes filles et jeunes hommes dé-scolarisés que nous initions à la mécanique, vente et/ou à la pratique du vélo. Pour souligner le coté social auquel nous mettons un accent particulier.

Quels objectifs ?

  1. Aider à l’insertion de jeunes dé-scolarisés d’apprendre un métier et de s’insérer socialement.
  2. Aider en particularité les femmes et les enfants dans les milieux urbains en leurs offrants des vélos avec l’aide de nos sponsors.
  3. Motiver et sensibiliser les populations à la pratique du sport pour deux objectifs particulier :
    1. Améliorer la santé et éviter ou mieux lutter et prévenir les maladies cardiovasculaires et l’obésité.
    1. Sauvegarder l’écologie et l’environnement par l’utilisation d’un transport vert et écologique.

Tous au transport vert